Fan de Lune.

Parapente Vaucluse - Vol libre Provence

Amis volants,

voici un projet en cours de discussion pour le nord Vaucluse...

Faire de cette zone de 440 KM² une zone de test de drônes...

J'ai saisi à ce sujet la commission "espaces aériens" de la FFVL pour nous aider à défendre notre pratique, puisque vous le voyez sur la carte, le ventoux, st jean et rustrel sont dans la zone...

L'organisme à l'origine de ce projet, le pôle Pégase, à été sommé par la DGAC (suite a notre interpellation) d'organiser, a son initiative, une réunion de concertation autour de ce projet.

elle se tiendra mi janvier.

Nous réunissons d'ici là:

        1  les pièces utiles à la défense de ce dossier...

        2  les différentes entités (publiques et privées) qui pencheraient du côté  du NON...

Je vous tiendrais informé de la suite au fur et mesure de l'avancée du dossier, si vous avez des idées lumineuses, je suis joignable facilement...

Bonnes fêtes a vous tous et bons vols

Vues : 1079

Y répondre

Réponses à cette discussion

sans commentaire c desolant

bonjour à toutes et tous,

Hier, 17 janvier, avait lieu la réunion autour du projet de zone de test de drones civils.

avant le bilan de la réunion petit historique pour mémoire:

-novembre 2011 je découvre l’existence de ce projet en étude par Pegase, la cove et la DGAC

-j'interpelle la ligue PACA de vol libre, qui a son tour interpelle la dgac qui se retourne vers Pégase en le sommant de provoquer une réunion de concertation

-avant la date de la réunion (17 janvier), les fédérations d'avion, d'ULM et de planeur sont jointes par nos soins pour participer a cette réunion, ainsi qu'une communication large dans le "milieu parapente" du coin.

-une stratégie de défense est mise en place par les quatre fédérations (FFVL, aviation, ulm et planeur): botter en touche en affirmant que le morcellement de l'espace aérien pour les zones dédiées aux drones est une question qui doit être débattue au niveau national et non local.

 A cette réunion étaient représentées les quatre fédés, la DGAC, le pôle Pégase, la COVE et quelques "dronistes" que j'ai pas vraiment identifié:

Après une présentation du pôle et de son activité (2h30, pour les intéressés voir le site internet du pôle pégase), les fédés ont pris la parole(la dernière demi-heure), chacune avec ses arguments, mais arrivant toutes à la même conclusion: NON et de toutes façons c'est pas ici que ça doit se décider.

Les fédés ont dit aussi:

-reconnaissance du besoin naissant de créer des zones pour les drones(d'où la demande d'un débat national et non local...)

-affirmation de la possibilité de créer des zones en empiétant pas sur sur les zones "d'aviation de loisir"...il y a plein d'espaces militaires et civils qui ne sont pas, ou peu utilisés, c'est avec eux aussi/surtout qu'il faut négocier...

-il existe déjà des zones pour les drones sur le territoire français: quelle opportunité d'en créer de nouvelles???

-l'appropriation du domaine public par/pour les entreprises est "éthiquement discutable" et renvoi à nouveau à la nécessite d'une décision nationale.

-rappel de l’existence d'une zone natura2000 au Ventoux, de projets européens de sauvegarde de la flore et faune endémique et du, toujours actuel, projet de parc...

La DGAC est intervenue sur le plan réglementaire: reste à savoir quelle serait la forme juridique de la zone: ZR ou ZRT ou zone test ou... le vide juridique sur le vol non habité complique cet aspect (et nous permet d'insister encore une fois pour un arbitrage national).

Le projet sera exposé à la réunion de la DGAC où sont représentées les fédés pour défendre le bout de gras (le cragals) où la position des fédés sera la même que celle d'hier.

Reste aussi à connaitre la position des militaires sur l'hypothèse de cette zone...

le pôle:

la carte de la zone a été créée en fonction des besoins des industriels, les contours sont négociables...

La nécessite "d'étanchéité" pour les zones de test de drones a été confirmée (vu qu'ils ne peuvent pas appliquer le "voir et éviter") donc exclusion de tous les aéronefs de la zone pendant son activation...

Les axes de défense du projet du pôle sont:

          1 la rareté des essais donc  la rareté de l'activation de la zone

          2 l'ouverture à la négociation par le pôle pour étudier les limites de la zone avec les actuels usagers (limites dans le temps et l'espace)

          3 la notion de taille drone qui serait inférieur à 150 kg et l'adaptabilité des horaires/périodes d'activation de la zone

          4 la création d'emplois

Les contre arguments avancés pour répondre à pégase:

          1 une fois la zone ouverte toutes les boites qui font du drone ont le droit d'utiliser cette zone (elle n'est pas exclusivement attribuée a pégase) donc il n'y a de fait aucune garantie sur la fréquence d'utilisation.... et comme disent les pilotes d'avion "zone ouverte un jour, zone ouverte toujours..." la marche arrière passe très mal...

          2 l'existence d'une telle zone doit émaner d'une demande de l’état français pour répondre à un besoin de développement de ce secteur industriel, ce qui implique un cortège législatif tant sur le vol non habité que sur l'utilisation d'espaces aériens afférents. Ce n'est pas à nous de faire la carte et de discuter le mètre cube d'air... Et par ailleurs si cette demande est légitime alors la demande du concurrent de pegase qui serait déposée demain serait tout aussi valable... ça s’arrête où???? la encore c'est une décision nationale qui s'impose

          3 un drone de 150 kg, pour faire simple, on est pas loin du domaine de vol du biplace donc il y aura forcement conflit d’intérêt sur les jours/heures volables...

          4 Ca, c'est bien de créer du boulot ... mais qui va taffer??? les gens du coin??? au dépend de quoi??? on est prêt à sacrifier quoi pour cette hypothétique création d'emploi??? les 10 jours de test par an annoncés ne me semblent pas justifier les 10.000 emplois annoncés par ailleurs....

Pour finir, c'est quoi la suite:

on attend deux échéances importantes à court terme:

-la réunion du cragals (DGAC) où l’hypothèse de la zone sera abordée

-la prise de position de l'armée

et on attend aussi et la c'est surement du plus long terme:

-la réglementation sur le vol non-habité

-la décision nationale sur la mise en place d'espaces réservés pour les vols non habités/zones de test/zones de réglages techniques..... et ce pour les différents drones(captifs, a vue, petite moyenne et longue portée et altitude...)

Ces aspects réglementaires semblant être des préambules à la création de zones, je m'autorise à penser qu'on a botté sacrément loin en touche...en encourageant l’hypothèse de l’existence de zones sur le territoire national...

Je vous tiendrai, bien entendu, informés des évolutions

a+

Répondre à la discussion

RSS

Infos du Club

INFOS DU CLUB

------------------------

Informations essentielles et utiles

pour voler sur le Géant de Provence.

Bons Vols !

Voler sur le Mont-Ventoux côté nord

Voler sur le Mont-Ventoux côté sud

Facebook

Fan de Lune

Les vols CFD 2019-2020

du club Fan de Lune

- Bulletins Météo -

© 2020   Créé par Fabio.   Sponsorisé par

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation