Fan de Lune.

Parapente Vaucluse - Vol libre Provence

Ce vol, je le rêve depuis celui-ci : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2013/vol/20152161 .

Cette hiver je regarde la carte, les traces des autres et commence à prévoir la route

à suivre, me dis qu’il faut faire ça, puis ça, taper là et puis voilà quoi. Sur ordi c’est évident !

Les ingrédients :

- une longue journée (autour du 21 juin)

- du sud-est au début, de l’ouest à la fin

- une bonne voile

- une bonne sellette

- y croire

1ère tentative le 28 juin, la journée parfaite !.

Sur place c’est allumé partout à 10h avec de l’est-sud-est, parfait !

Déco avec Rémi à 10h45, on fait 2000 et chacun part de son côté.

(Rémi remontera à Vallouise recup’ sa voiture, après un super vol la veille).

Première transition et le Mouchon me pose ! (merci à la prochaine).

J’entends encore Rémi me dire en radio tu devrais tourner encore et faire le plaf.

Une dame me ramène de mon coin perdu, à l’atterrissage et je remonte avec ma voiture,

déco 13h30, je vais voir quand même vers l’ouest pour essayer.

3h pour arriver à Dignes (avec de l’ouest) du coup c’est pas gagner !

Je force le passage, vol mal et pose au nord de Thoard.

Belle galère pour rentrer à Saint André et arrivé à l’atterrissage à 18h30,

personne pour remonter au décollage, donc 2h de marche pour récupérer ma voiture ! Nickel.

En rentrant je récupère Fred et Philippe qui ont fait un vol magique à 2 tout le temps, Ventoux-Briançon.

2ème tentative 7 juillet, la journée pas trop mal !

Un super petit déjeuner au Clair Logis, merci Hervé...

Du sud au début de journée et qui tourne en sud-ouest soutenu après…

J’y crois moyen, surtout au déco, pas de barbulle, je sens que l’ouest va rentrer tôt.

Déco 11h50, on tourne, on tourne et à 2250m je pars à l’aventure.

Petit plaisir n°1

Je ne pose pas et raccroche le Mouchon, youpi !

- Sommet de St Martin puis Coupe, ça monte et file vers le Cousson.

Ah le Cousson, comment dire… et ben ça monte, les cailloux aussi !

- Transition au dessus de Dignes puis le Siron, je file vers la montagne de Melan

(que j’avais repérer et me semblais le mieux pour passer)

- Ça monte pas trop et me jette sur la colline de St Joseph, oulà je me dis que ça craint

que c’est risqué et que j’ai fais une bêtise, heureusement ça monte, continu dans un endroit

où c’est pas terrible pour poser, (je repense à Rémi en Novembre dernier à St Geniez…)

- Je passe le Rochers de St Michel et la montagne de la Baume, ça y est Sisteron !

Je traverse avec toujours un peu d’est pour pousser et pense à Gd Dom qui l’a fait plusieurs fois

et m’a expliqué qu’il faut continuer sans s’arrêter jusqu’au Rocher du Turc, ça sort et je continu sur 

le Peydiou tanqué dans la brise, aïe mais un thermique plus fort m’expulse à 2350m.

Petit plaisir n°2

- Montagne de l’Ubac, Crêtes des Planes, Crête du Travers, transit au dessus des Gorges de la

Méouge, Superbe ! (quand j'ai commencé, je rêvais de survoler ces gorges)

Petit plaisir n°3

- Montagne de Chabre à 15h, j’appel les copains en radio, 

“Yo les Fan de Lune, vous en êtes où ?, je suis à Chabre” 

il n’y a que Eric de Sederon qui réponds, il en est à Ceüse.

- 2350m c’est pas très haut mais ça ma bien décalé, je tente St Genis,

vais-je trouvé l’ascendance en sud-est comme d’hab’ ? non, 

donc Crête des Selles avec un raccrochage bas, je monte un peu et me jette

sur Petite Ceüse, ah Petite Ceüse, comment dire… je suis toujours émus à

chaque fois que je l’aborde, ça ma toujours arraché du sol avec fracas !

cette fois je la cherche un peu la décollante, et bim arraché à 2800.

- Ceüse que je survole sans rien trouver ! mal placé ? incroyable, tant pis je vais

vers la montagne de Charance où je retrouve la civilisation.

- Des voiles partout, ça vient de tout les côtés. Beaucoup sont au plaf, ça à l’air bien,

j’arrive pas trop mal et me dis que ça va être une formalité,

je sors pas le cycle et tente un truc improbable,

stupide idée et me retrouve sous le vent tanqué par le sud qui lèche le relief.

Pour moi c’est fini, j’appellerais ma tante qui habite Gap pour venir me chercher dans mon trou !

- Je m’accroche, marsouine, avance et ressort, c’est juste un miracle et pas mérité

tellement c’était idiot. J’imaginais les gars en haut se foutre de moi « qu’est-ce qui fout ! »

j’avais envie de leur dire « je sais, je suis un con, ça fait 5h que je vole, je suis fatigué ».

J’ai perdu 45mn.

- 2650m je continu direction le Chapeau de Napoléon, me dis que je vais appeler ma cousine

qui est pas loin de l’autre côté dans le Champsaur si ça pose.

- Là je connais un peu comment ça se passe, j’enroule tout ce qui passe et m’accroche,

je vais bas vers Serre l’Eyglier (déco delta Batie Neuve) et remonte dans la brise jusqu’au

niveau du déco, un petit signe à un parapentiste prêt à décoller ou reposé.

- Je cherche dans l’air qui lèche bien et sort un cycle bâtard qui décale comme il faut.

Ensuite, ça sort aussi jusqu’a La Pousterle, 2700m à 18h15, oh je vais pas tenter la traversée ?

Go, on verra bien, je poserais comme une fois avec Fred (qui lui passe) sur les bords du Lac.

Hop thermique du Lac !, je reprends 50m, c’est déjà çà…

- J’écoute les balises, “Plateau de Lachau-St Jean Monclar, VENT NUL” c’est ça ouais,

du sud il doit y avoir, du sud oui mais fort ou pas ?. 

- Je raccroche Pic du Morgon par les face nord-ouest, nickel avec du sud. 

Evidement, il y a la brise d’ouest qui vient du lac et tout et tout, mais bon je fais pas le malin.

- Après être remonté en soaring jusqu’au niveau du col, je m’engage, 

parfait c’est ça vient bien de l’autre côté, je recule dans l’ascendance, 

tiens bien la voile, ça passe 2650m sans rien faire ! Un bi pro sur ma gauche,

je regarde St Vincent pas de voiles, ça doit être pourri avec ce sud.

Ah si il y a une voile, ça me rassure un peu.

- Je raccroche Dormillouse en mode cheminement,

ça monte tout seul et j’avance, vers la Tête de l’Estrop, 3150m (plus gros plaf !) à 19h30.

Une voile devant choisi de continuer par les hauts reliefs, je choisi la rentrée façon Françounet,

en continuant vers la Crête de Chappe, car souvent, conflue et hop sur la montagne du Carton.

- Bon là, que dalle, la balise de Dignes envoi du sud-ouest bien fort mais à St André, 

j’ai cru entendre un petit nord-ouest, là j’ai un petit sourire aux lèvres, “mais non, ça va le faire putain”.

- Je fais que descendre jusqu’au Carton et ça sort à 2500m à 20h, c’est bon çà !

Je regarde le soleil, il est encore haut. J’attaque la montagne de Coste Longue, 

2600m tout en avançant, je commence à crier à qui veut l’entendre, 

“c’est déjà bien, c’est déjà bien, c’est pas grave si je pose là”.

- Je continu sur la montagne de Maurel, m’en fout ça va passer ! je le sais.

Je trouve rien pour monter, mais je peux rentrer à l’atterro, 

non je tourne dans du 0,2 et gourmand tente la transition de la Crête des Serres à 1400m à 21h.

C’est ça ouais, j’y trouve de l’air descendant et pose.

Petit plaisir n°4

Fini, j’appel les copains pour leur dire, c’était mon rêve, inédit, par l’extérieur,

sans repasser par le même endroit, quoi ça fait pas 200 ? c’est un scandale !

Non ce vol n’est pas réservé aux rigides et aux deltas !

Next player

Merci à tous ceux avec qui j’ai volé et qui m’on appris pleins de trucs.

(je crois que ça fait record de points depuis St André, accessoirement du 04,

ça va bientôt être battu, je n’en doute pas, comme après le vol de Bergiès avec Tom en 2014)

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20192347

Joss

Vues : 323

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bravo Joss et encore bravo ! Merci pour ton récit sincère. Tu nous rappelles que tout est possible quand on a la volonté. Et que tout le monde a des doutes, même ceux qui battent des super records. Maintenant faut espérer que le Guigui châtain va te laisser savourer ta gloire avant de se mettre sur l'affaire … ;)

QUE dire Bravo gros et chapeau bas .

Répondre à la discussion

RSS

Infos du Club

INFOS DU CLUB

- Bulletins Météo -

© 2019   Créé par Fabio.   Sponsorisé par

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation