Fan de Lune.

Parapente Vaucluse - Vol libre Provence

Carrément à l’Ouest :)

C’est assez incroyable, je me rends compte que malgré avoir bien volé la saison dernière, pensant avoir acquis de la technique, de la confiance et bien cela devient récurant, l’hiver est trop long pour moi et je perds tous les acquis et peut-être l’envie aussi !

Bon il faudrait se bouger un peu, partir à l’aventure, se re-concentrer, se donner un objectif, après les compétitions catastrophiques que j’ai fait en ce début d’année.

Après un début de saison où comme d’hab’, dans notre secteur on est pas les mieux loti niveaux conditions de vols et les tentatives de balades ratés, mais qui nous servent à imaginer d'explorer d’autres secteurs, je souhaites essayer de rejoindre Nyons et ses reliefs alentours puis revenir en allant chercher le nouveau déco de Laragne tout neuf…

Ça a l’air compliqué (pour moi) quand même, mais ça me donne de l’envie,
alors je vais essayer et essayer encore.

Essai n°1 : Mardi 4 Juillet 2017

Petit message à Benji, Fred et Nico mais pas de dispo malheureusement,
tant pis tout seul direction le décollage du Seigneur.

11h

Les cycles sont là et ça sort direct, pas super haut,
mais j’avance vers le Col de la Frache pour voir.

Pas assez de hauteur et tout de suite cela devient compliqué,
un posé éventuel mais c’est pas top du tout.
J’aurais dû aller plus à gauche sur les pentes du Ventoux.

« Bon respire, souffle, la journée semble prometteuse donc lâche pas ».
Des bulles pas belles m’arraches du sol (où j’étais en train de discuter
jusqu’alors avec deux biches magnifiques) pour atteindre le Pas de la Frache.

Nickel, c’est gagné, il n’y a plus qu’à suivre la crête jusqu’au sommet !

Bienvenue sur la face Sud du Ventoux à 11h30.
Et là je tombe du ciel, cela devient du Speed Riding dans les combes avec de l’Est qui me pousse.
J’ai mal joué et (encore) négligé le truc batard qui m’aurait peut-être monté plus haut.
Les vélos, les randonneurs, les touristes au Chalet Reynard ont dû halluciner, mythique.

Plus loin c’est mieux et je m’accroche.
Toujours l’Est qui lèche, mais j’aimerais rejoindre le sommet pour avoir le plus de hauteur
possible évidemment, mais aussi pour le geste, avant de partir à l’aventure vers l’Ouest.

J’essai deux trois fois, j’y arrive pas…
résignation pour les antennes plus loin. 

Ça monte MERCI, pas très haut mais suffisant pour La Platte où je tourne un peu
et sent déjà de l’Ouest,
parfait ça va être impossible donc !!

Quel début difficile, je me suis mis chaleur d’entrée.

12h45

Montagne de Bluye, après avoir dérivé avec le thermique en Est.
1800m c’est parti pour la galère.
Ne vaut-il pas mieux rejoindre Milmandre ? Plutôt que ces petits reliefs tout bas dans le bleu.
Non je reste sur le plan de départ.

Je prends mon temps, essore les bulles et finalement rejoins Garde Grosse
par le Sud avec la balise qui envoie de l’Ouest faible, ça va.

13h40

1500m à Garde Grosse, ça envoi, mais pas très haut, dommage. 

Transition au-dessus de Nyons vers les avants reliefs, “les fameux“, où je suis resté tanquer un moment lors d’un précèdent vol. 

Je m’étais dis alors : « ah ouais, c’est comme ça, et ben prochaine fois puisque ça veut pas monter, j’irais vers l’Ouest ! »

L’idée de ce parcours est venue de là.

Bon ce n’est pas si facile de passer ces mamelons (Montagne de Vaux / Le Courbiou / Oulle / etc,…) 

c’était OSO et ça léchait bien.

« Prends ton temps, c’est un premier essai, c’est pour voir »

Survol d’une jolie petite chapelle, je continu un peu et reviens sur mes pas ; il faudrait monter maintenant.

C’est l’inconnu ici,
après coup j’aurais dû continuer sur la Montagne de Conjau, tout faire pour monter et basculer sur Le Salavour puis sommet de la Montagne de la Lance.

Pas très malin, je me jette dans des trous plein de brise plus à l’Est...

...de soaring en incantation, je ressors au sud de la Montagne de la Lance.

C’est maintenant tentant d’aller voir le sommet !

Mais il est déjà presque 15h et je ne sais même pas si il est possible de rejoindre ne saurais-ce que le Col de Soubeyrand, alors autant garder de bonnes conditions et commencer à avancer plus vite, plus vite !

15h

Cougoir, ça marche pas, ça me saoule, je continu tout bas, je tourne quand il faut et traverse sur Les Grèzes, au Nord de Curnier, dont le sommet culmine à 700m, yahoo !

300m à peine au dessus et direction de l’autre côté de l’Eygues, dans de la brise encore..
puis Combe Belle pas très haut ; « petits oiseaux, petits oiseaux, stp aide-moi à continuer »

Grand seigneurs du territoire, ils m’accompagnent sur la Montagne de Buisson.

C’est gagné, le Soubeyrand est en vu.

Bon c’est pourri, je suis obligé de descendre sur les champs de lavandes
pour choper un truc qui décale plus qu’il ne monte.

16h

Montagne de Grimage, enfin je ne tourne pas pour RIEN !

Montagne de la Clavelière, oh c’est rigolo des nuages, je m’en souvenais plus.

Col de Perty et ça monte vraiment cette fois, c’est une autre aérologie,
Montagne d’Herc, Col Saint-Jean et j’attaque la Montagne de Chabre comme si c’était la crête des Serres lors d’un fin de vol au départ de Saint André les Alpes.

C’est gratuit et c’est pour se détendre ;)

Evidemment ce n’est pas du tout le cas, mais j’ai tellement galéré que c’est ce qui me vient à l’esprit.

J’avance vite et déjà me dis que le retour va être…

Nouveau déco de Laragne, joli, mais c’est tout ?
100 000€ de travaux quand même ! ou alors c’est pas fini.

Le retour fût compliqué, je me fais descendre sous le décollage dans les arbres, difficile. 

C’est face au vent mais ça avance.

Après grosse ascendance, 

La Trappe, Le Fort, sud de Buc j’enroule un peu et plus un virage jusqu’à Saint-Jean de Sault
pour rejoindre les copains.

Incroyable, en tout cas j’en rêvais et les conditions étaient là !
Il y avait largement de quoi faire autrement et mieux mais on fait comme on le sent et à l’intuition.
J'ai fait un super vol, parce que j'étais dispo, beaucoup en aurait fait autant !

La journée était top pour partir vers le Nord avec pleins de nuages et du plaf,
mais non j’ai choisi le ciel bleu, la chaleur et la stabilité !

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20220459

Joss

Vues : 305

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bravo beau vol et c'est vraiment sympa de raconter ce périple.

Merci de partager Joss

Très Très beau vol, une traversée du Ventoux d'est en ouest sous le niveau de la crête, puis la vallée du Rhône, S'ensuit la jonction Rhône Durance, puis le retour triomphal à st jean avec les pots fous de joie de te voir après un vol juste incroyable;
les championnats de France de Laragne ont un tracé tout trouvé pour leur plus belle manche si quelqu'un la boucle;
Bravo champion une belle victoire personnelle.

Je peu te dire que je le rêve depuis bien longtemps ce vol.

Répondre à la discussion

RSS

Infos du Club

INFOS DU CLUB

- Bulletins Météo -

© 2019   Créé par Fabio.   Sponsorisé par

Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation